Que savoir de l’échelle ECPA?


/

Tout comme les tous petits, les personnes âgées aussi peuvent avoir du mal à exprimer ce qu’ils ressentent. Dans ces conditions, il serait difficile de s’assurer du bien-être de cette catégorie de personnes quand on les soigne. Heureusement, il existe un moyen d’évaluer la douleur que ces personnes ressentent grâce à un outil de mesure particulier, l’ECPA. Si vous ne savez rien de cette méthode d’évaluation de la douleur, voici ce que vous devez savoir sur elle.

Description de la procédure

L’ECPA est ce qu’on pourrait définir comme l’échelle comportementale de la douleur chez la personne âgée. Cette échelle est utilisée lorsque le patient n’est pas capable d’évaluer lui-même le niveau de douleur qu’il ressent. Elle vient donc en seconde option comme solution d’évaluation de la douleur, après l’échec de l’auto-évaluation. Cette échelle de mesure se compose de 8 items. Chaque item dispose de 5 modes de réponse, noté entre 0 et 4, 0 pour l’absence de douleur, et 4 pour la douleur maximale. Le score des 8 items varie donc de 0 à 32, 0 pour l’absence de douleur et 32 pour la douleur la plus intense. Pour mieux comprendre comment l’echelle ecpa, vous devez essayer d’en savoir un peu plus sur sa méthode d’utilisation et son l’analyse.

Conditions d’utilisation

L’évaluation de la douleur avec l’échelle ecpa est indiquée aux personnes ayant subis un AVC, aux personnes démentes et alitées. Elle ne concerne cependant pas les personnes sous sédatifs ou dans un état végétatif. Pour la mesure, un seul évaluateur est capable de s’en occuper. Le temps de mesure est également très court. Selon l’expérience de l’évaluateur, il peut varier entre 1 et 5 minutes.

Objectifs de l’ECPA

Si l’Ecpa sert à d’évaluer la douleur chez la personne âgée, il faut savoir que son objectif est de prévenir de la douleur. Elle permet de déterminer s’il est nécessaire de recourir un traitement médicamenteux ou non.